Le monde aujourd'hui - Grèves : trois mois de galère

Le monde aujourd'huiGrèves : trois mois de galère

Richard Liscia
| 03.04.2018

Cette grève perlée à la SNCF, à compter d'aujourd'hui et pour trois mois, avril, mai et juin, sèmera le chaos dans l'économie française si elle est poursuivie jusqu'au terme prévu par les syndicats. La victoire sociale qu'ils recherchent n'aura pourtant pas lieu. Ils savent que le gouvernement, engagé dans une réforme emblématique, ne reculera pas. Les cheminots en souffriront autant que la population.

  • Trois jours de galère

Rien n'y a fait : ni la recrudescence de terrorisme censée rassembler le pays ; ni le coût, pour les grévistes, des journées non-travaillées, ce qui ne les empêche pas, d'ailleurs, d'en réclamer le salaire, revendication qui s'ajoute aux autres ; ni le coup porté par ce conflit social d'ampleur exceptionnelle bien dans la tradition française. Le calendrier abscons, d'une complexité trigonométrique, de ces arrêts de travail, fait déjà figure de repoussoir. Aller travailler, mais quel jour...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires