Les hépatologues souhaitent renforcer le rôle des pharmaciens

Les hépatologues souhaitent renforcer le rôle des pharmaciens

Hélia Hakimi-Prévot
| 22.03.2018

L’hépatite C pourrait être éradiquée en France avant 2025. Pour atteindre cet objectif, l'Association française des hépatologues (AFEF) compte sur les pharmaciens. Selon les spécialistes, la dispensation des antiviraux et le dépistage de la maladie sont des missions qui relèvent de l'officine.

L’hépatite C chronique évolue de façon insidieuse pendant de nombreuses années, sans signe ni symptômes spécifiques. L’arrivée des médicaments antiviraux à action directe a révolutionné sa prise en charge, avec des stratégies thérapeutiques efficaces dans 95 à 100 % des cas, sans effet secondaire majeur.

Malgré ces progrès, l’hépatite C et ses traitements restent méconnus du grand public. De fait, alors qu'il s'agit de la seule maladie virale chronique pouvant être...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 2

Partenaires