Presbyacousie - Correcteur de surdité : le ton monte entre audioprothésistes et pharmaciens

PresbyacousieCorrecteur de surdité : le ton monte entre audioprothésistes et pharmaciens

Marie Bonte
| 22.03.2018

Les audioprothésistes réagissent à la mise sur le marché en officine d’un correcteur de surdité et en contestent la prise en charge par l'assurance-maladie.

Cette nouvelle polémique fait écho à l’affaire Sonalto. Le mois dernier, le Laboratoire Évolupharm, dont le groupement éponyme compte 2 000 adhérents, annonce la mise sur le marché d’Audibest by Louis. Cet appareil électronique s’adresse aux patients atteints de presbyacousie auxquels il permet de gagner 35 décibels.

Contrairement aux audioprothèses qui sont adaptées individuellement au déficit auditif du patient, Audibest By Louis est préréglé. Il peut donc être prescrit...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires