Le monde aujourd'hui - Le duo entre dans le dur

Le monde aujourd'huiLe duo entre dans le dur

Richard Liscia
| 12.03.2018

« Il n'y a pas une feuille de papier à cigarette entre le président de la République et le Premier ministre », a affirmé Benjamin Griveaux, porte-prole du gouvernement. On veut bien le croire. Edouard Philippe semble exercer son métier avec bonheur. Mais le gouvernement est de plus en plus impopulaire.

  • Le duo entre dans le dur

Il n'est pas difficile d'expliquer cette impopularité. Non seulement les Français sont bousculés par les réformes, mais celles-ci sont nombreuses, annoncées de manière répétitive et l'opinion a beaucoup de mal à s'y retrouver. En outre, elle est très mécontente des mesures fiscales : celles qui réduisent le pouvoir d'achat sont entrées en vigueur en janvier, celles qui pourraient l'augmenter ne produiront leur effet que vers la fin de l'année. Sans doute pour alléger le poids de l...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
carte

À la Une Ruptures de stock : les contradictions européennes Abonné

Dénonçant « l’épuisement des stocks de médicaments » lié aux importations parallèles, une députée européenne a interrogé la Commission sur ces pratiques, mais celle-ci en a confirmé la légalité. Pourtant, comme le rappelle la pharmacovigilance, les pénuries de médicaments qu'elles peuvent engendrer, présentent parfois des risques iatrogènes. 2

Partenaires