Production de biomédicaments - Le retard de la France met en péril la médecine de demain

Production de biomédicamentsLe retard de la France met en péril la médecine de demain

Mélanie Maziere
| 22.02.2018

Malgré de solides atouts, la France est distancée par ses voisins européens en termes de production de médicaments biologiques. Alors que l’avenir est aux thérapies géniques et cellulaires, ce retard pourrait coûter bien plus qu’une perte industrielle. Selon le LEEM, la santé publique est en jeu.

  • medocs

La France compte 271 sites de production pharmaceutique, parmi lesquels on trouve 35 sites de bioproduction, dont 32 ont répondu aux questions d’une enquête menée par AEC Partners. La cartographie de la bioproduction, dévoilée jeudi dernier lors d’un colloque du LEEM, montre que la grande majorité de ces sites appartient à des groupes français. Un signe de manque d’attractivité. Autre point faible : la bioproduction française concerne principalement des biomédicaments matures comme...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires