Génériques - Un marché atone en 2017

GénériquesUn marché atone en 2017

Marie Bonte
| 12.02.2018

Les résultats de l’année 2017 et les perspectives dessinées par la loi de Financement de la Sécurité sociale 2018 incitent les industriels du générique à interpeller le gouvernement.

En 2017, ce n’est que grâce à l’échéance de certains brevets et à la progression d’un point du taux de la substitution officinale (à 80,7 %) que le marché du générique ne sombre pas dans la récession. Comme l’indique le GEMME, association qui réunit une vingtaine d’industriels du générique et du biosimilaire, seuls ces deux paramètres sont parvenus à hisser le volume des ventes de 0,3 % et le chiffre d’affaires de 0,2 %.

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ameli

Déclaration des ROSP : le délai est prolongé

Les pharmaciens retardataires ont jusqu’au 29 mars - au lieu du 18 mars - pour déclarer les nouvelles ROSP. La saisie sur « Amelipro » des nouvelles ROSP des pharmaciens est prolongée jusqu’au 29 mars 2019 à la place du 18 mars... Commenter

  • À la UneL'automédication à la recherche d'un second souffle

    Abonné
    OTC

    Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole :... Commenter

  • DiagnosticCoton, l'énigme !

    Abonné
    coton-tige

    Il fallait au moins les talents d'enquêteur du Dr House pour résoudre cette difficile énigme médicale. Un homme de 31 ans se présente aux... Commenter

  • HumeurLettre aux Français

    Abonné

    Mes chers concitoyens, Je vais vous en raconter une bien bonne. Je m'éclatais sur une piste des Hautes-Pyrénées quand le téléphone sonna.... Commenter

Partenaires