Polémique en Allemagne - Faut-il débaptiser les « pharmacies du Maure » ?

Polémique en AllemagneFaut-il débaptiser les « pharmacies du Maure » ?

Denis Durand de Bousingen
| 08.02.2018

Délire politiquement correct pour les uns, preuve de respect et d’égalité pour les autres : une association de migrants demande officiellement à la ville de Francfort de débaptiser deux pharmacies de la ville, au motif que leur nom, « Mohren Apotheke », c’est-à-dire la « pharmacie du Maure », constitue une injure raciste à l’encontre des Africains vivant en Allemagne.

  • pharmacie du Maure

Mot allemand forgé dès le Moyen-Âge, le « Mohr », dont l’équivalent français est le « Maure », désigne à l’origine les Africains du Sahara, puis, plus globalement, toutes les personnes à la peau foncée. Largement usité pendant des siècles, il a pris au fil du temps, selon certains mouvements antiracistes, une connotation péjorative, toutefois moins virulente que d’autres noms désignant des personnes de couleur. En raison de l’ancienneté du terme, l’Allemagne compte d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires