À la Une - « Des mesures incohérentes et idiotes » selon Pascal Brossard

À la Une« Des mesures incohérentes et idiotes » selon Pascal Brossard

Mélanie Maziere
| 05.02.2018

Le relistage des codéinés et dérivés, l'interdiction de la publicité pour les vasoconstricteurs et les projets d'interdiction des marques et des marques ombrelles sont autant de mesures « illogiques, inefficaces et injustifiées » pour le vice-président de l'AFIPA Pascal Brossard.

L'agacement est palpable. Ne serait-ce que dans le choix des qualificatifs utilisés par le vice-président de l'AFIPA, Pascal Brossard, lorsqu'il explique les raisons du recul du marché de l'automédication en 2017. Selon lui, les dernières décisions des autorités et les projets en cours concernant le secteur démontre « une méconnaissance totale de la part de la nouvelle équipe gouvernementale ».

Le relistage des codéinés et dérivés, intervenu l'été dernier pour faire...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires