Opiacés : New York porte plainte contre quatre laboratoires

Opiacés : New York porte plainte contre quatre laboratoires

Mélanie Maziere
| 24.01.2018
  • nyc

Alors que la photographe Nan Goldin part en guerre contre le groupe Purdue Pharma, propriétaire de l'antalgique Oxycontin dont elle a été dépendante, la ville de New York a déposé plainte mardi devant la Cour suprême de l'État de New York contre Purdue Pharma, Teva, Cephalon et Johnson & Johnson (ainsi que sa filiale Janssen).

New York leur réclame « un demi-milliard de dollars » de dommages pour aider à financer la lutte « contre cette épidémie née de la...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires