Lévothyrox : Merck et la FSPF assignés devant le TGI de Paris

Lévothyrox : Merck et la FSPF assignés devant le TGI de Paris

Christophe Micas
| 22.12.2017
  • Justice

L'association Vivre sans thyroïde vient de saisir le tribunal de grande instance (TGI) de Paris. Son objectif : obtenir une expertise et des documents sous astreinte afin de vérifier les éléments avancés par le Laboratoire Merck Serono et les pouvoirs publics.

« Depuis le début de la crise sanitaire grave du Lévothyrox, les Laboratoires Merck et les pouvoirs publics cherchent à minimiser son ampleur, leur responsabilité et les doléances des malades », estime Me...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 10 Commentaires
 
Philippe C Kinésithérapeute 25.12.2017 à 22h20

Est-il vrai que la nouvelle formule du Levothyrox ait été retirée au Danemark et dans d'autres pays ?

Répondre
 
jean e Pharmacien 22.12.2017 à 17h44

oui oui , l'insuffisance thyroïdienne non traitée conduit au crétinisme....n'en jetez plus

Répondre
 
EDOUARD V Pharmacien 22.12.2017 à 17h05

Il doit sortir en Février le lexothyrox 100/6 du laboratoire Roche, parait que c 'est mieux supporté...

Répondre
 
JEAN JACQUES L Médecin ou Interne 22.12.2017 à 16h41

Il est temps qu'on arrête les conneries dans ce pays

Répondre
 
DOMINIQUE D Médecin ou Interne 22.12.2017 à 17h52

En fait les troubles mis en avant tels que névralgie cervico-bracchiale trainante, épisode de gastro-entérite cet été ,pelade etc... ne devraient pas faire une forte impression auprès des experts qui Lire la suite

Répondre
 
Vincent J Pharmacien 27.12.2017 à 16h46

Autant de troubles divers que de patients avec des signes d'hypothyroidie ou d'hyper chez des patients ayant une TSH et une T4 normales... Oui les gastros existent en été... Pas besoin d'être sous Lire la suite

Répondre
 
MARIE PIERRE L Pharmacien 22.12.2017 à 16h34

et notre préjudice d'angoisse quand certains patients, affolés par ces effets de manche, arrêtent leur traitement? notre angoisse face à l'avenir de la profession?notre angoisse face à Lire la suite

Répondre
 
Thilo D Pharmacien 22.12.2017 à 16h43

Cool, je me joins à une action de groupe contre les banques, le ministère de la Santé et les ostréiculteurs- pour leur expertise de gestion de crise et perte d'exploitation (c'est au moins aussi Lire la suite

Répondre
 
LAURIANNE M Pharmacien 22.12.2017 à 17h35

Très bonne idée, on va tous récupérer 10 000 euros de dédommagements pour le préjudice d'angoisse? Je me joins avec plaisir!!

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires