Nexon (Hte Vienne) : La pharmacie de la discorde

Nexon (Hte Vienne) : La pharmacie de la discorde

05.12.2017

Environ trois cents personnes se sont réunies samedi 1er décembre devant la pharmacie de Nexon (Haute-Vienne) en soutien au titulaire de l’officine menacé de fermeture. En dehors du personnel concerné et de nombreux patients habitués, plusieurs confrères du département étaient venus épauler les manifestants, formant un collectif d’une demi-douzaine de ppharmaciens inquiets d’une situation qui pourrait un jour les concerner à leur tour.

  • Nexon

L’affaire, évoquée dans nos colonnes le 9 novembre dernier, repose sur un transfert accordé par le ministère de la Santé, puis révisé, à la demande de pharmaciens concurrents, et annulé par l’ARS et l’Ordre régional. Ce dernier avait vu le 17 novembre une cinquantaine de personnes défiler sous ses fenêtres à Limoges. Stéphane Labarre, le confrère concerné, a été depuis radié par l'Ordre, tandis que son autorisation de vente de médicaments était suspendue.

Depuis,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires