Le monde aujourd'hui - Les deux atouts de Macron

Le monde aujourd'huiLes deux atouts de Macron

Richard Liscia
| 04.12.2017

L'action du gouvernement ne lui vaut certes pas que des éloges, mais il reste infatigable, si l'on en juge par le nombre des dossiers abordés et celui des lois adoptées. Il tire un autre avantage de la dispersion des oppositions, toutes portées à critiquer sévèrement ce que fait la majorité, alors qu'elles sont elles-mêmes fracturées par des différences idéologiques.

  • Les deux atouts de Macron

Au Burkina Faso, première étape de son périple africain, Emmanuel Macron a prononcé un discours remarquable, et même de portée historique, dans la mesure où il a tiré un trait sur la Françafrique. « Il n'y a plus de politique africaine de la France, s'est-il écrié. Je suis d'une génération qui ne vient pas dire à l'Afrique ce qu'elle doit faire ». Depuis de Gaulle, aucun président français n'a été aussi clair sur sa volonté de contribuer à l'indépendance réelle des Etats...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires