Vaccination à l'officine - Des pharmaciens Alphega déjà bien rodés

Vaccination à l'officineDes pharmaciens Alphega déjà bien rodés

Marie Bonte
| 20.11.2017

Il y a un mois, un nouveau savoir-faire entrait à l’officine avec la vaccination. Forts de l’expérience de leurs confrères du réseau international, les pharmaciens Alphega qui l’expérimentent se félicitent de cette nouvelle approche du patient.

  • Abdool Kureeman, pharmacien Boots, en Grande-Bretagne, un pays où près de 80 % des plus de 65 ans sont vaccinés contre la grippe
  • pharmacie de Gardonne
  • vincent riera titulaire à Gardonne

La vaccination par les pharmaciens, devenue possible depuis le 6 octobre dans deux régions françaises, est davantage qu’un simple geste. Un grand pas a été franchi ce jour-là dans les officines. « Cette nouvelle situation n’est en aucun cas comparable avec la position derrière le comptoir. Nous nous retrouvons seul dans un local fermé avec nos patients qui s’épanchent alors sur leur santé, mais aussi sur leur vie personnelle », remarque Vincent Riera, titulaire à Gardonne ...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 2

Partenaires