Optimisation des stocks et produits d'appel - Les pharmaciens russes jouent sur les prix des médicaments

Optimisation des stocks et produits d'appelLes pharmaciens russes jouent sur les prix des médicaments

Guillaume Mollaret
| 09.11.2017

Au sein de la fédération de Russie, le prix de la plupart des médicaments est libre. Les chaînes de pharmacie utilisent donc certains d'entre eux comme produit d'appel. Explications avec le groupement 36.6 qui anime un réseau de 1 782 croix vertes.

  • pharmacie russe

Des prix de médicaments différents d'une officine à l'autre, y compris au sein d'un même groupe… C'est l'un des défis commerciaux auquel doit faire face le pharmacien russe.

« En fonction de la marque, une plaquette de paracétamol pour être vendue de 5 à 300 roubles (de 8 centimes à 4,45 €, ndlr) »,O explique Denis Chentsov, responsable de l'informatique décisionnelle...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires