Un adjoint risque la prison pour des chèques cadeaux

Un adjoint risque la prison pour des chèques cadeaux

Marie Bonte
| 08.11.2017
  • Prison

Pour avoir reçu au moins 30 000 euros de contreparties sous forme de chèques cadeaux, un pharmacien adjoint comparaissait hier devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier. Était également cité à la barre, le laboratoire génériqueur.

Les faits jugés le 7 novembre au tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier remontent à 2010-2011. L’adjoint chargé des commandes dans une pharmacie de Saint-Amour, dans le Jura, perçoit pendant cette période des avantages sous forme de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 5 Commentaires
 
LMARIE ODILE M Pharmacien 08.11.2017 à 18h51

Notre réputation va une fois de plus en prendre un coup...c'est vrai qu'on s'en met plein les poches depuis quelques années !!! Merci "monsieur"

Répondre
 
Michael R Pharmacien 08.11.2017 à 18h44

Il suffit de lire

Répondre
 
Bastien M Pharmacien 08.11.2017 à 16h49

C'est qui le génériqueur ? Ca m'intéresse beaucoup

Répondre
 
jean-marc f Pharmacien 08.11.2017 à 18h42

c'est écrit dans l'article...ZYDUS

Répondre
 
Jérôme Pharmacien 08.11.2017 à 18h53

il n'a pas trouver les "portes" du paradis (fiscal) ,
il manque un ou plusieurs "0" pour justifier d'une "amnésie" judiciaire.....

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires