Maux et malades - De l'intime à la pandémie

Maux et maladesDe l'intime à la pandémie

Martine Freneuil
| 02.11.2017

Les romanciers font feu de tout bois, du virus Ebola à des maladies mortelles au Moyen Âge et au rôle des médecins personnels des chefs d’État. L’inspiration se fait plus intime en s’immergeant dans l’esprit d’un garçon « différent » ou en prenant le cancer de son épouse comme source d’inspiration.

  • L-Sciences de la vie
  • L-Cette lumière que je vois
  • L-En compagnie des hommes
  • L-Le Pouvoir sur ordonnance
  • L-Le Mal des ardents
  • L-Délation sur ordonnance
  • L-La Chambre des époux

Qu’auraient été les chefs d’État du XXe siècle sans leurs médecins personnels ? Dans quelle mesure ces derniers ont-ils influencé les pensées et les actes de Churchill, Franco, Hitler, Kennedy, Mao, Mussolini, Pétain ou Staline ? En s’appuyant sur des archives, témoignages, mémoires et biographies, Tania Crasnianski (ancienne avocate pénaliste, auteure d’« Enfants de nazis ») dissèque le fonctionnement de ces duos hors du commun, où les hommes les plus puissants sont à la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires