Santé animale - L’exposition aux antibiotiques en forte baisse

Santé animaleL’exposition aux antibiotiques en forte baisse

Mélanie Maziere
| 12.10.2017

La lutte contre l’antibiorésistance passe par un usage raisonné des antibiotiques en médecine humaine comme vétérinaire. La France a pris le taureau par les cornes en 2011, avec le lancement du plan EcoAntibio 2012-2017, suivi en 2014 par la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt (LAAAF). L’ANSES vient de dévoiler les résultats obtenus : objectifs atteints et même largement dépassés !

Face à la montée de l’antibiorésistance, il fallait agir fortement sur des pratiques inadaptées. En 2011, la France a lancé Ecoantibio, un plan de réduction de l’utilisation des antibiotiques vétérinaires. L’objectif ? Une baisse de 25 % d’ici à 2017. Résultats publiés le 6 octobre dernier, l’usage des antibiotiques chez les animaux de rente et de compagnie a été réduit de 36,6 % : -42,8 % pour les volailles, -41,5 % pour les porcs, -37,6 % pour les...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ibu

Ibuprofène et kétoprofène aggravent les infections, alerte l'ANSM

Une enquête des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Tours et Marseille, suggère le « rôle aggravant » de l'ibuprofène et du kétoprofène en cas d'infection. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits... 6

Partenaires