Un label adapté aux contraintes de l’exercice officinal - Le pharmacien au cœur de la prise en charge des patients âgés

Un label adapté aux contraintes de l’exercice officinalLe pharmacien au cœur de la prise en charge des patients âgés

Stéphane Le Masson
| 12.10.2017

Les premières assises de la Haute sécurité santé (HS2) qui viennent de se tenir au Comité économique social et environnemental (CESE) ont été l’occasion de mesurer la place que les pharmaciens d’officine jouent et seront encore plus appelés à jouer dans la prise en charge des patients âgés. À charge pour les officinaux de relever ce défi en obtenant le label HS2.

  • mamie

« Depuis 2015, la proportion des plus de 60 ans augmente, alors que celle des moins de 20 ans diminue : un senior naît toutes les 37 secondes, tandis qu’un junior ne voit le jour que toutes les 42 secondes. » En ouvrant les premières assises du HS2 (Haute sécurité santé), Ghislaine Alajouanine a donc clairement posé la problématique : « L'enjeu majeur du XXIe siècle est d’adapter notre société au vieillissement et de trouver les moyens d’y faire face. »<...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
non substituable

Les nouvelles règles pour le « non substituable »

Les cas où la mention « non substituable » (NS) peut être apposée sur l'ordonnance par le prescripteur viennent d'être définis par un arrêté paru aujourd'hui au « Journal officiel ». Voulues par la ministre de la Santé, Agnès... 8

Partenaires