Conseils pour une haleine fraîche
Formation - Formation de conseil à l'officine
Conseils pour une haleine fraîche | 1/6
Céline Longeard
| 06.06.2019

Environ 30 % de la population souffrirait ou aurait déjà souffert d’halitose. De nombreux conseils peuvent être dispensés à l’officine. Autour des bains de bouches et autre solutions d'hygiène buccodentaire, mais aussi de quelques règles hygiénodiététiques de bon sens.

  • brosses
  • tableau
  • halitose

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

Les autres formations

add
  • Formation

    Cycle menstruel et bien-être féminin

    Abonné
    femme

    Des premières règles au début de la ménopause, les années se succèdent mais le confort féminin reste primordial. Revue des essentiels du... Commenter

  • Formation

    Conseil à l'officineUne cure pour l'hiver

    Abonné
    tableau

    De la rentrée scolaire à Noël, les demandes des clients pour combattre les agressions saisonnières et supplanter la fatigue sont... Commenter

  • Formation

    Conseils pour un meilleur confort articulaire

    Abonné
    articulation

    Les douleurs articulaires trouvent de nombreuses origines : arthrose, maladies auto-immunes, traumatismes, goutte… Au comptoir, les... Commenter

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
PACES

À la Une Études de santé : la réforme décryptée Abonné

À la rentrée 2020, le numerus clausus ne sera plus. Pour adapter les compétences aux besoins actuels du système de santé, notamment, la PACES cédera sa place à deux parcours qui doivent également permettre à des profils plus diversifiés d'avoir accès aux études de santé. Si les syndicats étudiants saluent l'intention, ils appellent désormais les universités à jouer le jeu jusqu'au bout. Commenter

Partenaires