Conseil à l'officine - Crise hémorroïdaire : que conseiller ?
Formation - Formation de conseil à l'officine
Conseil à l'officineCrise hémorroïdaire : que conseiller ? | 1/8
Christine Nicolet
| 11.04.2019

Affection habituellement bénigne, la maladie hémorroïdaire est pourtant à prendre au sérieux. Après avoir écarté un risque de complications et mesuré le caractère passager des symptômes, le pharmacien doit rassurer en expliquant les causes et les symptômes de la maladie.

  • hémo

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

Les autres formations

add

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ibu

Ibuprofène et kétoprofène aggravent les infections, alerte l'ANSM

Une enquête des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Tours et Marseille, suggère le « rôle aggravant » de l'ibuprofène et du kétoprofène en cas d'infection. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits... 6

Partenaires