Les rendez-vous pharmaco - Les médicaments des rhumatismes inflammatoires
Formation - Formation à la pharmacovigilance pour pharmacien
Les rendez-vous pharmacoLes médicaments des rhumatismes inflammatoires | 1/10
Didier Rodde
| 07.03.2019

L’avènement des biothérapies a transformé le traitement et le pronostic des rhumatismes inflammatoires, progrès prolongé par l’arrivée récente de nouvelles classes thérapeutiques très innovantes. Tout comme les traitements « classiques », ces médicaments nécessitent une vigilance particulière et l’acquisition par les patients de compétences nouvelles, dites de sécurité, afin de prévenir les complications iatrogènes.

  • spon

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

Les autres formations

add
  • Formation

    Bien utiliser les anticoagulants

    Abonné
    coag

    Les  médicaments anticoagulants jouent un rôle clé dans la prise en charge d’importantes pathologies cardiovasculaires. Plus de 3 millions... Commenter

  • Formation

    Tout savoir sur l'insulinothérapie

    Abonné
    pompes

    L’insulinothérapie, qui ne cesse de se perfectionner, a révolutionné la prise en charge des patients diabétiques. Les progrès portant à la... Commenter

  • Formation

    De nouvelles armes contre les cancers

    Abonné
    leucémie

    Considérés initialement comme une véritable révolution dans le traitement de certaines leucémies, les inhibiteurs de tyrosine kinase ont vu... Commenter

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
PACES

À la Une Études de santé : la réforme décryptée Abonné

À la rentrée 2020, le numerus clausus ne sera plus. Pour adapter les compétences aux besoins actuels du système de santé, notamment, la PACES cédera sa place à deux parcours qui doivent également permettre à des profils plus diversifiés d'avoir accès aux études de santé. Si les syndicats étudiants saluent l'intention, ils appellent désormais les universités à jouer le jeu jusqu'au bout. Commenter

Partenaires