Formation thérapeutique - Toutes les contraceptions
Formation - Formation thérapeutique du Pharmacien
Formation thérapeutiqueToutes les contraceptions | 1/14
Nicolas Tourneur
| 18.02.2019

Si la contraception hormonale combinée par voie orale est la méthode contraceptive la plus communément proposée, il existe de nombreuses alternatives susceptibles d’être proposées aux femmes voire, pour certaines, aux hommes : dispositifs intra-utérins, spermicides, préservatifs, diaphragmes. Toutes cependant n’offrent pas des garanties d’efficacité et de tolérance analogues.

  • contraception
  • contraceptions

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

Les autres formations

add
  • Formation

    L'inquiétante progression du diabète de type 1

    Abonné
    diabète 1

    Depuis une vingtaine d'années, le nombre de patients atteints de diabète de type 1 augmente de 3 à 4 % par an. Sans connaitre les raisons... Commenter

  • Formation

    Substitution hormonale et ménopause

    Abonné
    Substitution hormonale et ménopause-0

    La carence estrogénique accompagnant l’arrêt naturel de l’ovulation lors de la ménopause induit des signes cliniques plus ou moins marqués... Commenter

  • Formation

    Céphalées, comment y remédier ?

    Abonné
    migraine

    Il ne faut pas confondre migraines et algies vasculaires de la face même si ces céphalées primaires partagent quelques points communs. Il... Commenter

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
PACES

À la Une Études de santé : la réforme décryptée Abonné

À la rentrée 2020, le numerus clausus ne sera plus. Pour adapter les compétences aux besoins actuels du système de santé, notamment, la PACES cédera sa place à deux parcours qui doivent également permettre à des profils plus diversifiés d'avoir accès aux études de santé. Si les syndicats étudiants saluent l'intention, ils appellent désormais les universités à jouer le jeu jusqu'au bout. Commenter

Partenaires