Formation thérapeutique - Infections infantiles : cinq classiques
Formation - Formation thérapeutique du Pharmacien
Formation thérapeutiqueInfections infantiles : cinq classiques | 1/8
Nicolas Tourneur
| 07.01.2019

Le jeune enfant est exposé à de nombreux micro-organismes contre lesquels il n’a pas encore acquis de défenses immunitaires efficaces. C’est ainsi que rougeole, rubéole, oreillons, varicelle, d’origine virale, ou coqueluche, d’origine bactérienne, sont à l’origine d’infections restant généralement bénignes. Toutefois, leur banalité ne doit pas conduire à sous estimer le risque de complication, ni surtout à négliger de s’en prémunir en respectant le calendrier des vaccinations obligatoires.

  • ror
  • rougeole

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

Les autres formations

add
  • Formation

    Urgences à l’officine : comment réagir ?

    Abonné
    page 12

    Professionnel de santé de proximité, le pharmacien peut facilement être confronté à une situation d’urgence. Lorsque cela concerne un... Commenter

  • Formation

    Tout sur la substitution aux opiacés

    Abonné
    subutex

    L’accès aux traitements de substitution opiacés contribue depuis près de 25 ans à réguler les conséquences de la dépendance chez le patient... Commenter

  • Formation

    Ostéoporose : les clés pour comprendre

    Abonné
    mesure

    Responsable chaque année en France d’environ 400 000 fractures, l’ostéoporose représente un important enjeu de santé publique. Pourtant, sa... Commenter

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maillage

À la Une Moins d'officines, mais un réseau plus fort Abonné

En dépit d’une perte record du nombre de pharmacies en 2018, c’est un maillage officinal en pleine consolidation et bénéficiant de l’émergence d’une nouvelle génération de titulaires qui apparaît aux détours des statistiques publiées par l'Ordre national des pharmaciens. Commenter

Partenaires