Médicaments en libre accès et pharmacologie
Formation - Formation à la pharmacovigilance pour pharmacien
Médicaments en libre accès et pharmacologie | 1/9
Didier Rodde
| 12.04.2018

Qu’elle concerne des spécialités en libre accès ou non, la dispensation des médicaments doit être accompagnée des conseils attentifs de l’équipe officinale. Quelques rappels pas inutiles pour une délivrance à la fois sûre et efficace.

  • libre acces

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

Les autres formations

add
  • Formation

    Bien utiliser les anticoagulants

    Abonné
    coag

    Les  médicaments anticoagulants jouent un rôle clé dans la prise en charge d’importantes pathologies cardiovasculaires. Plus de 3 millions... Commenter

  • Formation

    Tout savoir sur l'insulinothérapie

    Abonné
    pompes

    L’insulinothérapie, qui ne cesse de se perfectionner, a révolutionné la prise en charge des patients diabétiques. Les progrès portant à la... Commenter

  • Formation

    De nouvelles armes contre les cancers

    Abonné
    leucémie

    Considérés initialement comme une véritable révolution dans le traitement de certaines leucémies, les inhibiteurs de tyrosine kinase ont vu... Commenter

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires