Conseil à l'officine - Bien choisir les laits infantiles
Formation - Formation de conseil à l'officine
Conseil à l'officineBien choisir les laits infantiles | 1/8
Christine Nicolet
| 14.12.2017

Des laits infantiles standards aux laits spéciaux, l’offre déroute parfois les parents. Elle nécessite souvent les conseils du pharmacien, voire une prescription médicale. L’alerte sanitaire actuellement en cours, ne doit pas faire oublier les fondamentaux de cette délivrance particulière.

  • lait de suite
  • Tablo

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

Les autres formations

add
  • Formation

    Conseil à l'officinePuces et tiques

    Abonné
    tique

    « Ce n’est pas la petite bête qui va manger la grosse ! » entendons-nous souvent… Certes, mais elle peut l’importuner fortement. Heureusemen... Commenter

  • Formation

    Tests de grossesse et pilules du lendemain

    Abonné
    ellaone

    Que la demande porte sur un test de grossesse ou une contraception d'urgence, l'équipe officinale est le premier interlocuteur des femmes... Commenter

  • Formation

    Conseil à l'officineLes régimes spéciaux

    Abonné
    vegan

    « Dis-moi quel régime tu suis et je te dirais qui tu es… ». Sans viande, sans sucre, sans gluten, sans lait, sans gras, les régimes ont la p... Commenter

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
homeo

À la Une Homéopathie : les granules de la discorde Abonné

La tribune fustigeant l'homéopathie signée de 124 professionnels de santé, parue le 18 mars dernier, et soutenue à ce jour par plus de 2 400 personnes, n’en finit plus de faire des vagues. La polémique ne cesse d’enfler et pousse sociétés savantes, agences sanitaires et gouvernement à prendre position sur la place de l’homéopathie dans l’arsenal thérapeutique. 1

Partenaires