La dysfonction érectile
Formation - Formation thérapeutique du Pharmacien
La dysfonction érectile | 1/11
Didier Rodde
| 16.11.2015

Trouble extrêmement fréquent, qui toucherait un jour ou l’autre près de 20 % des Français, de manière exceptionnelle, intermittente ou récurrente, les troubles de l’érection demeurent insuffisamment dépistés, et donc pris en charge, alors même qu’il existe des traitements symptomatiques efficaces. Un autre aspect important sous-estimé étant que la dysfonction érectile peut constituer aussi un signal d’alerte cardio-vasculaire à ne pas négliger.

  • Un Français sur 5 souffrira un jour de trouble de l'érection
  • Le sildénafil a ouvert la voie des inhibiteurs de la phosphodiéstérase de type 5 dans la prise en...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

Les autres formations

add
  • Formation

    Cannabinoïdes et pharmacie

    Abonné
    cannabinoides

    S’ils sont autorisés dans de nombreux pays, les médicaments à base de cannabis n’en restent pas moins objet de tabou dans l’Hexagone – et... Commenter

  • Formation

    Formation ThérapeutiqueLa sclérose en plaques

    Abonné
    SEP

    Malgré les progrès thérapeutiques majeurs réalisés ces dernières années dans la sclérose en plaques, l’efficacité, la sécurité d’emploi et... Commenter

  • Formation

    Formation thérapeutiqueTraiter les dysthyroïdies

    Abonné
    hashimoto

    Le taux d'hormones thyroïdiennes peut s'élever ou baisser de façon anormale : freinage cérébral défectueux, demande d'hormones trop... Commenter

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires