Ménopause et confort de vie.
Formation - Formation de conseil à l'officine
Ménopause et confort de vie. | 1/6
David Paitraud
| 12.02.2015

La ménopause n’est pas une maladie mais les troubles qui l’accompagnent peuvent détériorer la qualité de vie. C’est aussi une période au cours de laquelle le risque de développer des pathologies comme l’ostéoporose ou les maladies cardiovasculaires augmente. Pour soulager la patiente et prévenir les complications, les conseils et l’accompagnement par le pharmacien sont essentiels.

  • La moitié des femmes se déclarent gênées par les troubles du climatère
  • Ménopause et confort de vie. - 2

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

Les autres formations

add
  • Formation

    Les clés pour une bonne cicatrisation

    Abonné
    plaies

    Du bobo d’enfants à la lésion post-chirurgicale, le monde des plaies est vaste. Afin de panser au mieux et favoriser la cicatrisation, le... Commenter

  • Formation

    Conseils pour une haleine fraîche

    Abonné
    brosses

    Environ 30 % de la population souffrirait ou aurait déjà souffert d’halitose. De nombreux conseils peuvent être dispensés à l’officine.... Commenter

  • Formation

    Comment soulager le syndrome de l'intestin irritable?

    Abonné
    SII

    « Fréquent », « gênant », fatiguant » telles sont les plaintes entendues au comptoir à propos du syndrome de l’intestin irritable. Si aucun... Commenter

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
emploi

À la Une Congés d'été : où sont passés nos remplaçants ? Abonné

La recherche d’un remplaçant estival pour que le titulaire puisse s’échapper quelques semaines de son officine ne porte pas toujours ses fruits. Si les uns estiment que trouver un remplaçant est de plus en plus difficile – voire impossible – d’autres jugent que la situation est identique d’une année sur l’autre. Mais aucun ne nie la difficulté. Commenter

Partenaires