Des topiques aux biothérapies : traiter le psoriasis
Formation - Formation thérapeutique du Pharmacien
Des topiques aux biothérapies : traiter le psoriasis | 1/12
12.01.2015

Le psoriasis est une dermatose inflammatoire d’origine immunitaire à l’origine de lésions cutanées souvent stigmatisantes. Son traitement est généralement local, mais les formes sévères impliquent l’administration systémique d’immunomodulateurs ou de biothérapies dont l’index thérapeutique reste médiocre.

  • Le psoriasis affecte entre 2 et 4 % de la population
  • La puvathérapie associe une photosensibilisation par psoralène à un rayonnement UVA

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

Les autres formations

add
  • Formation

    Tout savoir sur la grippe

    Abonné
    virus page 12

    La grippe compte au nombre des infections saisonnières supportées avec fatalisme. Pour autant, elle peut avoir des conséquences sévères et... Commenter

  • Formation

    Tout savoir sur le traitement du psoriasis

    Abonné
    Médecin examinant le coude d'une patiente souffrant de psoriasis.

    Dermatose inflammatoire d’origine immunitaire, le psoriasis induit l’apparition de lésions cutanées parfois étendues, souvent récurrentes,... Commenter

  • Formation

    Le grand retour de la rougeole

    Abonné
    signes koplik

    Un moment sous-estimée, la rougeole fait son retour depuis quelques années, avec des conséquences parfois graves, voire gravissimes.... 1

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
graphique

À la Une Réforme des retraites : touchez pas à la « capi » Abonné

Depuis l’annonce de compromis par le Premier ministre, le 11 janvier, les représentants de la profession travaillent d’arrache-pied pour présenter des propositions qui éviteront une mainmise totale de l’État sur le système de retraite des pharmaciens. Et plus particulièrement sur la retraite complémentaire par capitalisation (CAPI), pilier essentiel des pensions de la profession. 3

Partenaires