Gale et poux
Formation - Formation de conseil à l'officine
Gale et poux | 1/6
11.09.2014

La traditionnelle épidémie estivale de pédiculose est bien là. Face à ces petites bêtes pas bien méchantes mais très dérangeantes, il est nécessaire d’agir vite, pour soi-même et pour les autres. Voici l’essentiel des conseils à dispenser au comptoir accompagné des principales formules à délivrer.

  • Le sarcopte adulte peut survivre dans l'environnement 24 à 48 heures
  • L’épidémie de pédiculose est cet été particulièrement importante
  • Gale et poux-3

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

Les autres formations

add
  • Formation

    Conseil à l'officineSoins à la jeune maman

    Abonné
    allaitement

    Les premiers mois après l'accouchement sont riches en émotions et en joie. C'est aussi une période de doute et de questionnement, pendant... Commenter

  • Formation

    Conseil à l'officineLes anti-arthrosiques

    Abonné
    arthrose

    Touchant 10 millions de personnes, l’arthrose est la pathologie articulaire la plus répandue en France. Seuls des traitements... Commenter

  • Formation

    Que conseiller à un client fatigué ?

    Abonné
    sommeil

    Les pathologies hivernales qui arrivent, un rythme de vie toujours plus accéléré, les examens des étudiants… Autant de raisons d’être... Commenter

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires