Le pharmacien face aux insomnies légères
Formation - Formation de conseil à l'officine
Le pharmacien face aux insomnies légères | 1/7
11.07.2013

Insomnie légère ou troubles occasionnels du sommeil sont des situations pour lesquelles le pharmacien est souvent sollicité. Le conseil officinal doit permettre de soulager ces troubles et leurs conséquences, et d’éviter un passage à la chronicité.

  • Les besoins en sommeil évoluent avec l’âge
  • Le pharmacien face aux insomnies légères-2

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

Les autres formations

add
  • Formation

    Conseil à l'officineSoins à la jeune maman

    Abonné
    allaitement

    Les premiers mois après l'accouchement sont riches en émotions et en joie. C'est aussi une période de doute et de questionnement, pendant... Commenter

  • Formation

    Conseil à l'officineLes anti-arthrosiques

    Abonné
    arthrose

    Touchant 10 millions de personnes, l’arthrose est la pathologie articulaire la plus répandue en France. Seuls des traitements... Commenter

  • Formation

    Que conseiller à un client fatigué ?

    Abonné
    sommeil

    Les pathologies hivernales qui arrivent, un rythme de vie toujours plus accéléré, les examens des étudiants… Autant de raisons d’être... Commenter

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires