La crise hémorroïdaire
Formation - Formation de conseil à l'officine
La crise hémorroïdaire | 1/6
02.05.2013

La crise hémorroïdaire justifie un bon nombre de plaintes exprimées à l’officine. L’objectif du conseil officinal est alors de soulager la douleur et de prévenir les complications. Ce conseil repose à la fois sur le rappel de quelques règles hygiénodiététiques adaptées et sur un arsenal conseil choisi.

  • Les symptômes de la crise régressent généralement en 2 à 4 jours
  • La crise hémorroïdaire-2

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

Les autres formations

add
  • Formation

    Conseil à l'officinePlaies et cicatrisation

    Abonné
    plaies

    Du bobo d’enfants à la lésion post-chirurgicale, le monde des plaies est vaste. Afin de panser au mieux et favoriser la cicatrisation, le... Commenter

  • Formation

    Conseils pour une haleine fraîche

    Abonné
    brosses

    Environ 30 % de la population souffrirait ou aurait déjà souffert d’halitose. De nombreux conseils peuvent être dispensés à l’officine.... Commenter

  • Formation

    Comment soulager le syndrome de l'intestin irritable?

    Abonné
    SII

    « Fréquent », « gênant », fatiguant » telles sont les plaintes entendues au comptoir à propos du syndrome de l’intestin irritable. Si aucun... Commenter

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
montage

À la Une Indus : bientôt la fin d’une injustice ? Abonné

Les actions de récupération d’indus par l’assurance-maladie sont une véritable plaie pour l’économie officinale. Elles suscitent, de plus, un profond sentiment d’injustice chez les pharmaciens. Les syndicats, qui ne cessent de dénoncer ces pratiques, viennent d’obtenir quelques satisfactions auprès de l’assurance-maladie. 1

Partenaires