Risque d’accouchement prématuré - La progestérone locale, une bonne option
Brève

Risque d’accouchement prématuréLa progestérone locale, une bonne option

11.04.2011

La progestérone sous forme de gel en intravaginal peut permettre de réduire le risque d’accouchement prématuré chez des femmes à risque de naissance avant la 33e semaine de grossesse.

Des femmes ( n = 458) présentant un col court (10-20 mm) ont reçu entre la 19e et la 23e semaine, soit un gel contenant de la progestérone par voie intravaginale, soit un gel placebo.

Le gel de progestérone est associé à un risque diminué de naissance à moins de 33 semaines : 8,9 % dans le groupe...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Buzyn

Agnès Buzyn pour la fermeture des « coffee-shops » à la française

Invitée sur RTL dimanche, la ministre de la Santé Agnès Buzyn insiste sur l'illégalité de la vente de cannabis contenant du THC, quel que soit son taux. Opposée à la légalisation et à la dépénalisation du cannabis, elle se montre... 2

Partenaires