AINS et COVID-19 - Quand l’EMA contredit l’ANSM

AINS et COVID-19Quand l’EMA contredit l’ANSM

Mélanie Maziere
| 24.03.2020

Pas d’anti-inflammatoires en cas d’infection. A fortiori en cas d’infection au COVID-19. Si cette mise en garde fait consensus en France, ce n’est pas encore le cas au niveau européen.

  • ibuprofène

Dans une communication diffusée mercredi, l’Agence européenne du médicament (EMA) n’a pas été aussi catégorique que l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et que le ministre de la Santé Olivier Véran concernant la recommandation de ne pas utiliser d’AINS chez des patients atteints du COVID-19. L’agence européenne indique ainsi qu’il n’existe à ce jour « aucune preuve scientifique établissant un lien entre l’ibuprofène et l’aggravation du COVID-19...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
téléphone

Véran autorise les téléconsultations par téléphone

Dans le contexte de lutte contre la pandémie, le ministre des solidarités et de la santé vient d'annoncer sa décision d'autoriser la téléconsultation par téléphone, pour les patients dépourvus de moyens de connexion en vidéo.... 2

Partenaires