Prévention primaire - La polypill réduit d'un tiers les accidents cardiovasculaires à 5 ans

Prévention primaireLa polypill réduit d'un tiers les accidents cardiovasculaires à 5 ans

Dr Irène Drogou
| 02.09.2019

La « polypill », associant 3 ou 4 médicaments en 1 seul, est-elle une solution efficace et bon marché pour prévenir la survenue d'événements cardio-vasculaires à l'échelle d'une population ?

  • polypill

Ce concept, né à l'aube des années 2000, revient sur le devant de la scène avec le premier essai randomisé à large échelle en prévention majoritairement primaire. Cette étude a été menée en Iran au sein de la cohorte Golestan, chez 6 838 individus âgés de 40 à 75 ans vivant en zone rurale.

Modifier le mode de vie pour tous

Ici, la polypill consistait en l'association de 2 antihypertenseurs (hydrochlorothiazide, 12,5 mg ; énalapril, 5 mg), d'aspirine (81...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maxilase

Maxilase : attention aux réactions allergiques

Les sirops et comprimés contre les maux de gorge renfermant de l’alpha-amylase - Maxilase et alpha amylase Biogaran - peuvent provoquer des réactions anaphylactiques parfois sévères. Les spécialités à base d’alpha-amylase... Commenter

Partenaires