Portrait - Aurélie, Wonder Woman à moto

PortraitAurélie, Wonder Woman à moto

Mélanie Maziere
| 01.08.2019

Tout ce qu’elle touche lui réussit. Du haut de son 1,56 mètre, Aurélie Hoffmann joue de son physique pour surprendre son interlocuteur. La jolie blonde a plus d’un tour dans son casque : pistarde sur Ducati, elle vient de vendre son officine du 9e arrondissement parisien pour se consacrer à cette passion.

  • Aurélie Hoffmann

La communication par l’image, c’est son truc. Ce petit bout de blonde ultra-féminine à l’humour décalé laisse plus d’un goguenard pantois lorsqu’elle grimpe sur sa moto. Rien ne la prédestinait à arpenter les circuits. Bretonne, elle est diplômée de la faculté de pharmacie de Rennes option industrie, poursuit par une école de commerce et passe un master à Paris. Elle commence sa carrière dans l’industrie pharmaceutique, avec en tête l’envie de créer sa propre entreprise. Ce qu’elle fait...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
assemblée

À la Une Substitution biosimilaire : les pharmaciens ne renoncent pas Abonné

En commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, la substitution biosimilaire n’a pas trouvé voix au chapitre. Dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020, le développement de ces médicaments est envisagé au seul moyen de la prescription, et les amendements en faveur de la substitution ont tous été rejetés. De son côté, l'assurance-maladie met sur pied un... 1

Partenaires