Portrait - Pascal Hériveau, mycologue et militant

PortraitPascal Hériveau, mycologue et militant

Jacques Gravend
| 13.06.2019

Pour ce pharmacien breton, président d'une société mycologique, le pharmacien doit maintenir et enrichir ses connaissances en mycologie : il est le seul à l'avoir appris en faculté.

  • Portrait

Reconnaître les champignons qu'a cueillis un client est un service gratuit que rend le pharmacien, qui le rend sympathique, affirme Pascal Hériveau. « Le pharmacien n'est pas là pour nourrir la population, mais pour la maintenir en bonne santé », estime-t-il. Identifier des espèces toxiques, voire mortelles, est son rôle. Ce pharmacien de Pluméliau (Morbihan) préside l'Association mycologique Ploemeur-Morbihan, une association scientifique dont un dixième des membres sont...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
violences pharmacie

Les agressions de pharmaciens augmentent de 60 %

Cette année encore, les statistiques publiées aujourd’hui par l’Observatoire des agressions de l’Ordre font état d’une recrudescence des actes de violence et d’incivilité envers la profession. 336 pharmaciens ont déclaré une... Commenter

Partenaires