Chimiothérapie - Des traitements souvent sous-dosés

ChimiothérapieDes traitements souvent sous-dosés

Charlotte Demarti
| 16.05.2019

Dans les essais cliniques précoces évaluant des chimiothérapies, les toxicités sont souvent surévaluées, selon un article du « New England Journal of Medicine ». Ce qui pourrait entraîner un sous-dosage des traitements recommandés.

En cancérologie, lors des essais cliniques de phase I qui permettent de définir le profil de toxicité du médicament, les spécialités ne sont pas testées sur des personnes saines (contrairement à la plupart des médicaments) mais uniquement chez des patients atteints de cancers, étant donné les effets secondaires importants que peut provoquer ce type de traitement.

Or ces personnes malades peuvent présenter, au cours de ces essais cliniques, des symptômes ou anomalies. Mais ceux-ci...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
montage

À la Une Indus : bientôt la fin d’une injustice ? Abonné

Les actions de récupération d’indus par l’assurance-maladie sont une véritable plaie pour l’économie officinale. Elles suscitent, de plus, un profond sentiment d’injustice chez les pharmaciens. Les syndicats, qui ne cessent de dénoncer ces pratiques, viennent d’obtenir quelques satisfactions auprès de l’assurance-maladie. Commenter

Partenaires