L'annonce d'un frottis anormal - Comment informer au mieux les patientes ?

L'annonce d'un frottis anormalComment informer au mieux les patientes ?

Dr Irène Drogou
| 17.01.2019

À l’approche du lancement du dépistage organisé du cancer du col de l’utérus, la société française de colposcopie et de pathologie cervico-vaginales appuie sur l’importance de donner les bonnes informations aux patientes lors de l’annonce d’un frottis anormal.

Alors que la peur du cancer du col de l’utérus envahit les patientes au moment de l’annonce d’un frottis anormal ou d’un test HPV positif, « les informations données peuvent être très discordantes », déplore le Pr Jean-Luc Mergui, ancien président de la Société française de colposcopie et de pathologie cervico-vaginale (SFCPCV) lors du 42e congrès national de la société savante.

L’enjeu est brûlant, alors que va être officiellement lancé d’ici quelques...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
baisses de prix

À la Une Dispositifs médicaux : halte aux baisses de prix ! Abonné

Fermement opposés aux baisses tarifaires qui doivent s'appliquer aux dispositifs médicaux (DM), les syndicats des prestataires de santé à domicile ont été reçus le 16 avril, au ministère de la Santé. Jugeant la vision du gouvernement « court-termiste », les acteurs du secteur, dont font partie les officinaux, redoutent de lourdes conséquences pour leur activité comme pour les patients qu'ils... 3

Partenaires