69es JPIP - Dédramatiser les biothérapies

69es JPIPDédramatiser les biothérapies

Didier Rodde
| 07.01.2019

Avancée thérapeutique considérable dans un nombre croissant de pathologies, aux premiers rangs desquels l’oncologie, la rhumatologie et la gastro-entérologie, l’emploi des biothérapies requiert une vigilance toute particulière, notamment au comptoir. C'est ce qui a été rappelé lors des 69es Journées pharmaceutiques internationales de Paris (JPIP).

  • biothérapie

Parmi les sujets abordés lors des dernières Journée pharmaceutiques internationales de Paris (JPIP), l’éducation thérapeutique du patient (ETP) relative au bon usage des biothérapies dans la polyarthrite rhumatoïde a occupé une part importante des débats.

Ainsi que l’a rappelé en introduction Loriane Gutermann (pharmacien assistant, hôpital Cochin, Paris), l’ETP vise à aider les patients à acquérir ou à maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires