Cancer du sein après 75 ans - Les mille et une idées reçues sur le dépistage

Cancer du sein après 75 ansLes mille et une idées reçues sur le dépistage

Dr Lydia Marié-Scemama
| 10.12.2018

Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) et la Société internationale de sénologie (SIS) se mobilisent pour mettre en avant le diagnostic précoce du cancer du sein chez la femme âgée.

  • cancer

De nombreuses idées fausses circulent à propos du dépistage du cancer du sein et celles-ci sont parfois entretenues... par les confrères eux-mêmes, a noté le Pr Carole Mathelin à l’occasion d’une conférence de presse annonçant les 42es journées du CNGOF à Strasbourg (5-6 Décembre 2018).

Première idée reçue : ce n’est pas parce que le dépistage s’arrête à 75 ans qu’il n’y a plus de risque. De fait, il est faux de dire que le cancer du sein n’évolue pas chez une femme âgée,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maxilase

Maxilase : attention aux réactions allergiques

Les sirops et comprimés contre les maux de gorge renfermant de l’alpha-amylase - Maxilase et alpha amylase Biogaran - peuvent provoquer des réactions anaphylactiques parfois sévères. Les spécialités à base d’alpha-amylase... Commenter

Partenaires