Hypertension artérielle légère - Aucun bénéfice à traiter les patients à faible risque

Hypertension artérielle légèreAucun bénéfice à traiter les patients à faible risque

Charlène Catalifaud
| 08.11.2018

Une étude observationnelle rétrospective britannique menée sur plus de 38 000 patients suggère qu'il n'y a aucun intérêt à commencer un traitement antihypertenseur chez les patients à faible risque présentant une hypertension artérielle légère.Ces résultats sont publié dans le « JAMA Internal Medecine ».

  • hta

Traiter les patients présentant une hypertension artérielle légère à faible risque n'apporte aucun bénéfice, selon une étude britannique publiée dans le « JAMA Internal Medicine ».

Pourtant, « les recommandations américaines et européennes préconisent la prescription d'un traitement antihypertenseur chez les patients souffrant d'HTA légère, en se basant en grande partie sur les résultats d'un essai à grande échelle ayant montré des bénéfices...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
PACES

À la Une Études de santé : la réforme décryptée Abonné

À la rentrée 2020, le numerus clausus ne sera plus. Pour adapter les compétences aux besoins actuels du système de santé, notamment, la PACES cédera sa place à deux parcours qui doivent également permettre à des profils plus diversifiés d'avoir accès aux études de santé. Si les syndicats étudiants saluent l'intention, ils appellent désormais les universités à jouer le jeu jusqu'au bout. Commenter

Partenaires