Complications cardiovasculaires du diabétique - Et si la mémoire glycémique n’existait pas ?

Complications cardiovasculaires du diabétiqueEt si la mémoire glycémique n’existait pas ?

Pascale Solere
| 25.10.2018

On ne retrouve pas, 15 ans plus tard, le bénéfice cardiovasculaire lié à un contrôle strict relevé 10 ans après l’entrée dans l’étude VADT. Pour autant, les patients concernés étaient déjà avancés dans leur diabète, ce qui plaide pour ne pas enterrer trop vite le concept de mémoire glycémique, et poursuivre une prise en charge précoce et durable.

  • mémoire sucre

Le suivi de l’essai VADT à 15 ans, présenté cette année à l'American Diabetes Association (ADA), a examiné sous un nouvel angle, celui du contraste glycémique entre les deux bras, l’effet du contrôle glycémique sur les complications cardiovasculaires. Cette analyse suggère qu’il faut au moins cinq ans avant que le bénéfice cardiovasculaire ne soit tangible. Elle remet par ailleurs en cause la notion de mémoire glycémique à long terme, hypothèse née de l’extension à vingt ans de l...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
manif

À la Une Réforme des retraites : non à l’étatisation ! Abonné

Médecins, infirmiers et kinésithérapeutes ont manifesté le 16 septembre à Paris, dans les pas des avocats, tous opposés au système de retraite universel voulu par le gouvernement. Absents de ce mouvement, les pharmaciens espèrent encore être entendus d'ici au 15 octobre lors d'une concertation avec le gouvernement sur leurs revendications visant à préserver les spécificités de leur régime, comme... Commenter

Partenaires