Un cercle vicieux - BPCO : un tiers des patients continuent de fumer

Un cercle vicieuxBPCO : un tiers des patients continuent de fumer

Christine Fallet
| 22.10.2018

Le sevrage tabagique est une première étape de prise en charge du patient atteint de BPCO souvent difficile à passer. Il est important de comprendre pourquoi.

  • BPCO

Le tabagisme actif est la principale cause de la BPCO, qu’un fumeur a de 3 à 5 fois plus de chance de contracter qu’un non-fumeur. « Cependant, le mécanisme moléculaire expliquant la variabilité de cette atteinte en réponse à la cigarette reste inconnu », a précisé la Dr Mirna Waked, ex-présidente de la Société libanaise de pneumologie. La cigarette entraînerait une inflammation composée de neutrophiles, macrophages et lymphocytes infiltrant le tissu pulmonaire.

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
entretiens pharmacie

Les entretiens pharmaceutiques payés « au fil de l’eau » dès 2020

Les syndicats de la profession ont emporté une victoire hier en obtenant la suppression de la rémunération sous ROSP pour les entretiens AVK, AOD, asthme et les bilans partagés de médication. Cette disposition s'applique... 2

Partenaires