Mucoviscidose - Mieux évaluer les interventions

MucoviscidoseMieux évaluer les interventions

Dr Isabelle Hoppenot
| 13.09.2018

La prise en charge très précoce des enfants atteints de mucoviscidose permet d’améliorer leur état nutritionnel et leur fonction pulmonaire. Mais le diagnostic précoce est aussi une source d’anxiété, d’expositions répétées à des germes hospitaliers et à des examens complémentaires, ainsi qu’aux effets secondaires des traitements.

  • mucoviscidose

L’inflammation pulmonaire, les infections, les troubles nutritionnels, les lésions pulmonaires structurelles et les troubles de la croissance liés à la mucoviscidose débutent souvent très tôt dans l’enfance, même en l’absence de manifestations cliniques. La petite enfance constitue ainsi une période clé pour mettre en place une prise en charge permettant de prévenir la survenue de lésions pulmonaires et de modifier l’histoire de la maladie. Les bénéfices d’une intervention précoce ont été...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
hep C

Hépatite C chronique : les généralistes ont la main

La prescription de deux antiviraux à action directe (AAD) pour le traitement de l’hépatite C chronique est désormais ouverte aux médecins généralistes, comme prévu par le Plan priorité prévention. Jusqu’à présent réservés à... Commenter

Partenaires