Portrait - Dominique Hamon, une femme chez les pompiers

PortraitDominique Hamon, une femme chez les pompiers

Leroy Anne-Sophie
| 02.08.2018

Après vingt ans d’exercice en officine, Dominique a radicalement changé de voie pour devenir pharmacien au sein des sapeurs-pompiers (SP). Un virage à 180 degrés…

  • Dominique Hamon

« J’ai travaillé de nombreuses années en officine, notamment dans une pharmacie de centre commercial. Mais, à 45 ans, ma situation personnelle a changé, et j’en ai profité pour faire un bilan de ma vie professionnelle. J’avais envie de changement. » En 2012, Dominique prend alors un engagement de six mois comme pharmacien de SP volontaire. L’expérience est concluante puisqu’elle passe le concours pour avoir le statut de professionnel la même année. Après une formation initiale à...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pénurie

À la Une Substitution contre ruptures de stock Abonné

Pour mieux prévenir et gérer les pénuries de médicaments, un rapport sénatorial suggère que le pharmacien puisse, à l'avenir, proposer au patient une substitution thérapeutique, en cas de rupture d'une spécialité. Cette mesure pourrait faciliter et sécuriser la pratique officinale. Commenter

Partenaires