Asthme et inflammation éosinophile - La première thérapie ciblée dans l'asthme sévère réfractaire

Asthme et inflammation éosinophileLa première thérapie ciblée dans l'asthme sévère réfractaire

Christine Nicolet
| 19.03.2018

Malgré les progrès thérapeutiques accomplis dans la prise en charge des maladies respiratoires, des besoins non satisfaits demeurent. Les Laboratoires GSK ont développé un nouveau médicament permettant aux pneumologues une approche personnalisée des patients asthmatiques sévères.

  • asthme

Entre 5 à 10 % des patients présentent un asthme sévère et environ de 3,5 % à 5 % des asthmatiques restent non contrôlés par les thérapeutiques classiques à fortes doses et une prise optimale par un spécialiste. Les experts insistent sur la distinction entre un asthme difficile à traiter et un asthme sévère ; et sur la nécessité, en cas de persistance des symptômes, de vérifier le diagnostic, les modalités thérapeutiques, l'observance des patients, de rechercher et de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Dispensation adaptée : c’est parti pour deux ans Abonné

Signé le 12 février, l’avenant 20 à la convention pharmaceutique ouvre la possibilité aux pharmaciens d’officine d’adapter la dispensation de certains médicaments à posologie variable. Cette nouvelle mission en faveur du bon usage débutera le 1er juillet prochain pour une période de deux ans. Explications et réactions. 3

Partenaires