Histoires de santé - Salvarsan : la première « chimiothérapie »

Histoires de santéSalvarsan : la première « chimiothérapie »

Nicolas Tourneur
| 08.02.2018
  • erhlich

C’est à la fin du XIXe siècle que le chimiste allemand Paul Ehrlich (1854-1915) voua un intérêt spécifique aux colorants organiques dans lesquels il voyait des substances capables de se lier aux bactéries pathogènes pour les détruire. Ayant travaillé à Berlin auprès de Robert Koch (1843-1910), le « père » du bacille tuberculeux, il fonda un institut à Francfort et fut rapidement intéressé par une découverte alors révolutionnaire : en 1904, le médecin canadien...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Partenaires