Risque cardiovasculaire - Faut-il revoir les normes de LDL-C ?

Risque cardiovasculaireFaut-il revoir les normes de LDL-C ?

Charlotte Demarti
| 18.12.2017

Même en bonne santé, la moitié des 40-54 ans ont de l'athérosclérose. Pour les auteurs de cette étude, le principal responsable est le taux de LDL-cholestérol, dont les normes mériteraient d'être abaissées.

Une étude menée auprès de 1 800 hommes et femmes en Espagne à l'aide d'IRM ou d'ultrasons pour visualiser l'intérieur des artères, montre que des plaques d'athérome sont présentes chez 50 % des individus d'âge moyen sans facteur de risque cardiovasculaire. Les participants ne fumaient pas, avaient un poids et un taux de mauvais cholestérol normaux et ne souffraient pas de diabète adulte.

« Après avoir pris en compte l'âge et le sexe des sujets de l'étude, c’est...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
agnès buzyn rtl

Vente à l’unité : Agnès Buzyn souligne les difficultés techniques

Invitée du Grand Jury sur RTL, le 17 mars, la ministre de la Santé s’est déclarée favorable à la vente à l’unité pour les antibiotiques et tout autre traitement de courte durée, tout en soulignant les difficultés techniques... 10

Partenaires