Histoires de santé - Lorsque la CBZ s’imposa en neurologie

Histoires de santéLorsque la CBZ s’imposa en neurologie

Nicolas Tourneur
| 02.11.2017
  • Michel Bonduelle (1912-2013)

On doit à Robert Domenjoz (1908-1998), responsable de la recherche au laboratoire Geigy (Bâle), d’avoir encouragé la poursuite de travaux sur les iminodibenzyles, plus connues comme « tricycliques » qui mena le chimiste Walter Schindler à synthétiser en 1953 une série de composés N-hétérocycliques dérivée donc des recherches à l’origine de la découverte de l’imipramine ou de la chlorpromazine. L’un de ces composés, la carbamazépine (CBZ), fut testé sous le code G32883 tout d...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
carte

À la Une Ruptures de stock : les contradictions européennes Abonné

Dénonçant « l’épuisement des stocks de médicaments » lié aux importations parallèles, une députée européenne a interrogé la Commission sur ces pratiques, mais celle-ci en a confirmé la légalité. Pourtant, comme le rappelle la pharmacovigilance, les pénuries de médicaments qu'elles peuvent engendrer, présentent parfois des risques iatrogènes. Commenter

Partenaires