Hépatocarcinome - Les nouveaux traitements de l'hépatite C hors de cause

HépatocarcinomeLes nouveaux traitements de l'hépatite C hors de cause

Damien Coulomb
| 27.04.2017

Il y a un an, deux études attiraient l’attention des hépatologues sur un possible surrisque d’hépatocarcinome chez les patients ayant été traités avec succès par les nouveaux traitements oraux de l’hépatite C. Une série de résultats présentés lors du congrès de la société européenne d’étude du foie montrent non seulement que ce surrisque n’existe pas, mais isolent en outre les facteurs de risque individuels d’hépatocarcinome.

  • HEP C

En 2016, le Pr Jordi Bruix de l’institut d’investigation biomédicale de Barcelone et son équipe avaient fait état d’une augmentation de la fréquence de récurrence d’un cancer hépatocellulaire après un traitement oral sans interferon..

Ces résultats avaient entraîné une extension de la réévaluation des nouveaux antiviraux à action directe (AAD) par l’agence européenne du médicament (EMA), qui examinait déjà le risque de réactivation de l’hépatite B. À l’occasion du...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
médicament à l'unité

Dispensation à l’unité : feu vert des députés

La délivrance des médicaments à l’unité a été adoptée par les députés le 13 décembre. Le gouvernement s’engage à consulter les pharmaciens préalablement à la rédaction des décrets d’application. La dispensation à l’unité sera... 11

Partenaires